Contactez nous

Mon panier
0,00
Blog
cosmetique fait maison

Pourquoi avons-nous choisi de faire des produits cosmétiques sans eau ? Comme du fait maison !

Comment l’histoire à commencé ?

Ayant toujours vécu en moyenne montagne, depuis toujours sensibilisée au respect de la nature et à l’environnement, les plantes m’ont toujours passionnées. J’étais déjà convaincue que les remèdes naturels pouvaient nous soigner convenablement. J’ai commencé à élaborer des cosmétiques naturels maison lors de ma grossesse en 2008, pour ma fille. C’était le début de l’aventure entre les soins cosmétiques naturels et moi.

J’ai continué en faisant essayer mes cosmétiques fait maison à ma famille et à mes proches. Dès le début j’ai souhaité n’utiliser que des matières premières biologiques, saines pour notre peau et notre santé.

 

En allant plus loin

En étudiant le sujet, j’ai réalisé que la plupart des recettes cosmétiques utilisaient 90% d’eau ou d’hydrolat, 8% de principes actifs, tels que des huiles végétales, et 2% de conservateurs de synthèses et de fragrances pour le parfum. Des conservateurs et des parfums pas toujours naturelles et bio. Je savais très bien que ces conservateurs pouvaient occasionner des effets indésirables pour la peau. Il été évidemment très important pour moi de ne pas en utiliser.

J’ai commencé à confectionner des crèmes émulsionnées à base d’hydrolats, d’huiles végétales et d’huiles essentielles pour leurs bienfaits et leurs parfums. Malheureusement, j’ai pu constater que sans conservateurs, mes crèmes ne tenaient pas dans le temps. Au-delà d’un mois, l’aspect et la texture du soin changeaient radicalement.

 

L’eau, sujette aux contaminations microbiennes

Forte de ces expériences, j’ai compris que l’eau était une substance sensible aux contaminations microbiennes et que l’utilisation de conservateurs en tous genres étaient indispensables. C’est de cette manière que je me suis tournée vers des recettes plus simples, à base d’huiles végétales (certaines dites « huiles sèches »). Ces dernières hydratent parfaitement la peau sans laisser de film gras. De ces recettes simples, j’ai également élaboré des baumes texturés aux huiles végétales. J’y ajoutais de la cire d’abeille et parfois au beurre de karité. Mes cosmétiques sans eau étaient nés !

Après plusieurs essaie de recettes, j’ai remarqué que mes formules n’étaient pas sujettes aux contaminations microbiennes. D’autre part il fallait respecter des conditions de confection parfaitement propres. Gants stériles, désinfection des ustensiles et de mon plan de travail à l’alcool et peu d’humidité dans ma pièce. La seule chose que je devais incorporer pour éviter un rancissement trop précoce de mes huiles était la vitamine E naturelle.

 

Le secret : la vitamine E pour un résultat 100% principes actifs

La vitamine E naturelle reconnue pour ses propriétés antioxydantes, conserve les préparations à forte teneur en huiles et évite leur rancissement. Mes produits ne détenaient plus 8% mais 100% de principes actifs. De ce fait, j’ai pu très vite remarquer que ma peau était mieux nourrie. Aussi la quantité de produits que j’utilisais était beaucoup moins importantes que pour les crèmes de la cosmétique conventionnelle. La formule parfaite qui alliait écologie, économie et bienfait pour ma peau.

 

Une histoire passionnante

 

Aujourd’hui mes cosmétiques sans eau sont la base de toutes les nouvelles recettes que j’élabore. J’ai compris dans cette aventure que les vertus des plantes, des huiles végétales, et des huiles essentielles ne finiront jamais de me surprendre. Elles ont fait de moi, la passionnée que je suis aujourd’hui, dans un métier où j’apprends chaque jour…

Laisse ta pensée

Ma liste de souhaits 0
Voir ma liste de souhaits Continuer mes achats